AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Concernant Codognan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marguerite
Maîtresse de maison
avatar

Cantidad de envíos : 645
Fecha de inscripción : 09/09/2006

MessageSujet: Concernant Codognan   Lun 18 Fév 2008, 00:50

Héraldisme
Fief seigneurial vassal de Calvisson
Description du Blason : Inconnu.
Ancien nom : CODOGNAN ou « COUDOUGNAN » Au cours des XVII et XVIII èmes siècles que l’on voit alterner dans les documents « CODOGNAN » qui est la forme française et « COUDOUGNAN » qui est la forme languedocienne dont la graphie est conditionnée par la prononciation locale. Le suffixe « an » qui se trouve à al fin du nom résulte du suffixe latin « anum » qui désigne un domaine rural de la période gallo-romaine. En effet la romanisation de la gaule accéléra le défrichement et la mise en culture du sol. C’est pendant cette période que se développe l’habitude de donner au domaine rural le nom du propriétaire. Ce fut donc aux origines, un domaine rural et agricole qui fut sans doute dénommé « VILLA CODONI ANUM » puis « VILLA CODONIANUM » c’est à dire le domaine de CODONIUS, dont la chaîne des générations a fait CODOGNAN.
Devise : -
Actuel Seigneur : -
Ancien Seigneur : -
Nom des habitants : les Codognanais, Codognanaises

Généralités historiques

La première mention du village apparaît en 1094 dans le cartulaire de l’abbaye de Psalmody sous le terme Codonianum.

Codognan est né aux abords de la Via Domitia, créée en 118 avant Jésus Christ par le général romain Domitius Ahenobarbus. Cette célèbre voie romaine franchissait le lit du Rhôny à gué. Le Chemin de la Monnaie en est l’empreinte fossile (du latin munita qui signifie voie carrossable). Mais les premiers renseignements écrits n’apparaissent qu’au tournant de l’An Mil dans les archives. Le village dépend alors de l’abbaye de Psalmody, sise à Saint Laurent d’Aigouze, et qui fonda sa richesse sur le commerce du sel.

Les toponymes des quartiers du terroir de Codognan peuvent aider à mieux comprendre l’organisation sociale et urbaine au Moyen Age. Un plan d’occupation des sols très précis répartissait les terres entre les ayants droits et propriétaires souvent définis selon leur rang social : serfs, ouvriers et paysans, clercs et seigneurs, domaines royaux. Ainsi, le quartier des « Mourgues » était réservé aux moines de Psalmody. Celui de « Fabriargues » était utilisé par les ouvriers (du latin faber = ouvrier et ager = champ, propriété). Le quartier des « Servies » était exploité par les serfs (servus en latin).

Sous l’Ancien Régime, le village de Codognan faisait partie des dix neufs paroisses qui dépendaient des seigneurs de Calvisson. Ceux-ci disposaient des pouvoirs de Haute Justice sur les habitants.

La démographie de Codognan, comme celle des autres villages, variait beaucoup au Moyen Age. Au gré des périodes d’épidémies, de guerres, et d’exodes la population pouvait être divisée par dix. Ainsi le recensement de 1322 faisait état de la présence de 22 feux, tandis qu’en 1384 ils n’étaient plus que 2, soit à peine 10 habitants. La terrible peste noire décimait la population, les compagnies de mercenaires sans solde ravageaient le pays. Ce n’est que par les reprises économiques que la population augmenta.

Vers le milieu du XVIème siècle, les habitants de Codognan embrassent massivement la religion Réformée. On dénombre alors 300 habitants au sein de la communauté. La période est troublée par des tensions religieuses : des bandes armées dévastent le pays, des massacres sont commis au nom de la foi. En 1573, les troupes du duc de Damville saccagent les villages. Le calme ne revient qu’avec la montée d’Henri de Navarre sur le Trône. Ancien protestant, il rédige en 1598 l’édit de Nantes, qui assure officiellement le droit de culte protestant.

Economiquement, les paysans cultivaient les céréales, l’olivier et la vigne. Ces deux dernières cultures restaient minoritaires à Codognan : elles ne représentaient que 25% de la surface agricole cultivée.

Vestiges préhistoriques et antiques
  • Sépulture antique


Architecture civile
  • Village de plaine.


Sites
  • Rives du Rhony formant la plaine de la Vaunage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Concernant Codognan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famille de Volpilhat - Familia de Volpilhat :: Fiefs des Volpilhat - Feudos de los de Volpilhat :: Vicomté de Cauvisson :: La Vaunage :: Codognan-
Sauter vers: