AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Archive RP] Demande en mariage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elissa
Feue la Comtesse
avatar

Cantidad de envíos : 242
Fecha de inscripción : 14/09/2005

MessageSujet: [Archive RP] Demande en mariage   Dim 17 Sep 2006, 00:34

Jehan a écrit:
Jehan arriva enfin, essoufflé et harassé, en vue des hospices.

Il était vêtu tout de vert, avec un pourpoint à crevés sinople, des chausses olives et un chapeau émeraude surmonté d’une plume écarlate. Et il eût pu passer pour un riche et brillant seigneur si une immonde couche de poussière ne maculait ses beaux habits, stigmates boueux d’un voyage éreintant.

Il se présenta à l’entrée. Les deux gardes lui barrèrent le passage de leurs hallebardes fleuries en le priant fort peu obligeamment de passer son chemin, vil manant, ou bien eux lui feraient passer l’envie de passer outre. Un gibier de potence comme lui ne pouvait certainement pas être le brillant Baron de Malpertuis dont la Baronne de Joigny parlait si élogieusement.


-Indignus est intrare, conclut le plus moustachu des deux, insigne sa supériorité hiérarchique.
-Ite, missa est, ajouta l’autre à l’attention de Jehan.
-Pardonne-leur, il ne savent pas ce qu’ils font, dit Jehan en regardant le Ciel, car les latinismes de la maréchaussée l’avaient mis d’humeur badine et christique à la fois.

Il décida donc de faire un esclandre, sûr de son bon droit et de l’ouïe fine de l’organisatrice Divinaura. Ses glapissements suraigus furent bientôt entendus, car le hallebardier moustachu s’écarta enfin avec déférence, et Jehan, magnanime, ne manqua pas de le gratifier d’une amicale taloche entre les deux oreilles pour cette méprise sans conséquence.

De son pas léger et sautillant, il rejoignit enfin la salle de bal. Il chercha sa belle Elissa du regard, et l’apercevant, courut se jeter à ses genoux.


-Ah, Ma dame, je suis un misérable, un être méprisable, un gredin de la pire espèce, un parjure qui n’est pas digne d’être appelé votre valet. Me pardonnerez-vous jamais mon retard ? J’ai connu les pires tourments depuis mon départ d’Aurillac. Ma mule a crevé sous moi en passant dans Albepierre, si que j’ai du rallier Murat en courant sur mes pattes désormais meurtries. Arrivé là bas, j’ai appris que tous les chevaux avaient déjà été loués, et tempêtant autant que je le pouvais, j’ai pris place aux côtés d’un bouvier qui regagnait Issoire. J’y ai pu trouver une cavale, mais son prix modique cachait ses vices : roide et bancale, elle m’a fait vilainement trotter toute la nuit sur les chemins caillouteux, et je me suis égaré de nombreuses fois. Toutefois, et c’est grand heur, mis à part ce brigand que je rossai, il ne m’est plus rien arrivé de fâcheux dans le reste de mon voyage. Je vous aime tant, ma dame ! Comment faire pour m’amender de mon infâme trahison ?

Alors Jehan attendit, le coeur battant, la réponse de sa belle.

Elissa a écrit:
Le coeur d'Elissa fit un saut périlleux quand elle entendit les glapissements criards d'un renard en grande souffrance au dehors. Regardant au travers des fenêtres, elle vit avec amour son Jehan dans un petit scénario pour attirer l'attention de l'assemblée. Enfin, elle le vit disparaître alors qu'il rentrait dans les hospices. En un instant, il se retrouva à ses côtés, pantelants et obligé.

Elle écouta ses excuses avec attention, puis lui dit :


-"Mon doux sire, si je vous ai longtemps attendu, le plaisir de vous voir enfin n'en est que plus grand ! Vous n'avez rien à vous reprocher, si ce n'est de m'avoir causé du souci qui eût pu être épargné... Vous êtes pardonné par votre présence, mais si vraiment vous voulez me ravir, invitez-moi donc à danser mon cher ami..."

Jehan a écrit:
-Madame, je ne vous ai fait que trop attendre... Venez, allons danser, je tiens à me faire pardonner.

Alors Elissa et Jehan entamèrent une volte endiablée, les yeux dans les yeux, se donnant la main et rythmant leurs pas.

Puis, Jehan delaissa sa partenaire un instant, et se plaçant au milieu de la salle, il enchaina les entrechats et les virevoltes pour conclure sous les vivats de l'assistance conquise...




Il remercia d'un clin d'oeil Divinaura pour ses leçons particulières, et très théatralement, alors que la salle entière avait les yeux rivés sur lui, il s'approcha d'Elissa, s'agenouilla devant elle, sortit un petit écrin de sa chemise à jabot et le présenta à sa belle, qui, émue, l'ouvrit :



-J'ai demandé à un orfèvre des Flandres de mettre la bague des Malpertuis à la taille de vos doigts fins et gracieux. Je voudrais que portiez cette bague, je voudrais que vous portiez mon nom, et je voudrais que vous portiez mes enfants.

Puis, plus solennellement :

-Nulle femme (ou renarde) ne vous égale en beauté, en esprit et en grâce. Voulez-vous m'épouser, ma mie ?

Jehan a écrit:
Elissa resta sans voix un moment, le coeur emballé, les yeux humides, ses mains tremblantes... Alors elle prit la main de Jehan et le releva. Elle se dressa bien et déclara d'une voix claironnante que nul ne put ignorer :

-"Devant toute l'assemblée ici présente, Jehan de Malpertuis, j'accepte avec joie votre demande. Rien ne pourrait davantage illuminer mon coeur que toutes vos paroles. Même le cristal le plus pur n'a pas l'éclat de vos yeux, même les fleurs les plus suaves ne m'apportent pas autant de plaisir que votre compagnie. Je serai femme, je serai mère, je serai aimante, pour vous et pour la vie !"

Alors le couple s'étreignit en un baiser passionné, au beau milieu de l'assistance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malpertuisoseetrit.darkbb.com
 
[Archive RP] Demande en mariage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de mariage agricole...
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» [Tarbes] demande de mariage de Bourrike et Kiesilgur
» L'héritière
» Astoria G. Malefoy[ Terminée ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famille de Volpilhat - Familia de Volpilhat :: Fiefs des Volpilhat - Feudos de los de Volpilhat :: L'Hostel des Malpertuis :: Dans l'Hostel :: La bibliothèque-
Sauter vers: