AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Archive RP] La baronne de Malpertuis partit matin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elissa
Feue la Comtesse
avatar

Cantidad de envíos : 242
Fecha de inscripción : 14/09/2005

MessageSujet: [Archive RP] La baronne de Malpertuis partit matin   Dim 21 Mai 2006, 01:20

Elissa a écrit:
Elissa, dans son bureau, rassemblait tous ses papiers, tous ses parchemins, ses plumes, l'encre... Elle rangea tout dans une malle. Avec un pincement au coeur, elle contempla ce bureau en chêne qui avait vu s'écrire de nombreuses lettres, décrets, convocations, sous l'impulsion gracieuse de son poignet.
Dans la chambre voisine, Adeline, l'une des camérières, s'occupait de plier avec soin et d'empiler dans de grands coffres tout le linge de la baronne, ses corsets, ses robes, ses jupons, ses cottes, ses bas, ses gants, ses voiles et ses capes...
La rejoignant, Elissa embrassa la pièce du regard. Quelques années passées ici... et le départ, désormais.


-"Madame, dois-je mettre votre costume de carnaval dans la même malle que vos robes ?"

Elissa secoua la tête avec lenteur.

-"Mets-le dans le coffre où se trouve ma tenue d'apparat, et prends soin de le fermer à double tour. Je descends m'entretenir avec Gros Guillaume de l'avancement des paquets."

la camérière s'inclina, et Elissa sortit. Repassant dans son bureau désormais nu, elle s'approcha de la fenêtre. En dessous, les rues animées de Carcassonne, insouciantes... Les passants s'entretenaient, riaient... Une petite larme perla au coin des yeux d'Elissa et vint s'écraser sur le rebord de la fenêtre. Elle sentit, dans son ventre, bouger le prochain petit Malpertuis. S'arrachant à cette contemplation, elle se rendit dans le hall où Gros Guillaume finissait d'empaqueter les vivres pour le voyage. Les malles contenant une partie des affaires du baron étaient déjà entassées et étaient progressivement portées à l'écurie, dans une charette. Le reste, le baron l'avait déjà emmené avec lui lorsqu'il était parti, trois jours plus tôt, en direction de l'Auvergne, laissant à son épouse le soin de mettre en ordre l'Hostel avant de mettre la clef sous la porte.

Des valets allaient et venaient... La baronne apostropha Gros Guillaume.


-"Gros Guillaume ! Quand pourrons-nous partir ?"
-"M'dame, dans deux heures, nous pourrons franchir la Porte de Narbonne et quitter la ville."
-"Bien. Il faut charger aussi les malles contenant mes affaires et la malle qui se trouve dans mon bureau, à l'étage. Les affaires de la demoiselle d'Hermeline et du sieur Reginhart sont-elles déjà dans la charette ?"
-"Oui, Madame."
-"Bien, je te laisse parcourir tout l'Hostel et vérifier que rien n'a été oublié. Je sors en ville, je serai de retour très bientôt."

Gros Guillaume s'inclina, et Elissa se dirigea vers la porte. Elle fut interrompue par Henriette, la gouvernante, qui tenait par la main le petit sieur de Bélinay, qui marchait depuis peu de temps, d'une démarche toutefois chaloupée.

-"Madame, je ne trouve plus la cotte bleue de vostre fils."
-"Il faudra pourtant la trouver, et vite. Je te le souhaite, si tu ne veux pas la rembourser toi-même..."

La gouvernante grommela et tourna le dos. Le petit Reginhart tendit une main potelée et minuscule vers sa mère, qui lui sourit et agita le bout des doigts d'un air complice. Elle mit finalement un châle sur ses épaules et sortit, suivie de quelques pas par un valet.
Elle se rendit à la mairie, où elle salua le signor San Vere et lui confirma son départ de la ville. Elle accoucherait, selon les voeux de son époux, à Bélinay, sur les terres auvergnates de la famille. L'Hostel serait fermé, mais elle promit de revenir à Carcassonne quand l'enfant serait né et en forme suffisante pour voyager avec elle.

Elissa a écrit:
De retour à l'Hostel, n'ayant en chemin croisé personne avec qui elle aurait pu s'entretenir vraiment une dernière fois, personne de ses amis à qui faire ses adieux, elle affichait un visage triste, fermé.

Tout était fin près au départ. Elle embrassa sa fille et la serra fort contre elle, pour éviter que les larmes ne viennent. Elles montèrent alors toutes les deux dans un carosse, suivies d'Henriette la gouvernante, du petit Reginhart et d'Adeline.
Un valet referma la porte, et le cocher lança les chevaux. Suivaient le chariot plein de malles conduit par Gros Guillaume et deux gardes montés enrôlés pour protéger le convoi des brigands. Prenant la direction du nord-est, ils passèrent bientôt la Porte de Narbonne et s'éloignèrent de la fière Cité de Carcassonne, le joyau du Languedoc comme disait Elissa.
Cette dernière, très émue, pencha la tête pour admirer une fois encore ces remparts imposants, alors que le carosse roulant sur les pavés irréguliers la secouait déjà.

Le carosse empruntait la vallée de l'Aude. Bientôt, les remparts disparurent et Elissa ferma les yeux. Sa première étape vers Bélinay serait Polignac... Elle espérait, de tout son coeur, revenir à Carcassonne quand son enfant serait né.

Erosleheros a écrit:
Erso apprit le Départ d'Elissa, il eu le temps la nuit durant de confectionner, dans son nouvel atelier de charpentier, une petite médaille dans le bois le plus noble qu'il possédait. On pouvait lire sur dessus " Elissa, Baronne de Malpertuis, Citoyenne d'honneur de Carcassonne". Finement cidelés en bas relief, d'un côté apparaissait le profil d'Elissa, de l'autre son blason. Eros, à l'aube, finit de peindre l'objet en ornement rouge et or pour rappeler la lumière du Languedoc. Il plaça avec soin l'ouvrage dans un coffret moltonné d'un bout de peau d'agneau rembourée.
Arrivé à la demeure de la Baronne, celle ci était absente. Eros remit le coffret à Gros Guillaume qui lui prometta de le remettre en bonne mains.
"Au revoir Dame Elissa", se dit Eros, " vous nous manquerez, mais nous vous souhaitons beaucoup de bonheur et une joyeuse naissance pour votre enfant. nous bénissons votre famille et sa descendance. Bon voyage Madame"

zagelle a écrit:
Zagelle savait qu'Elissa devait partir ces jours-ci... mais elle n'avait pas eu le temps d'aller lui dire au revoir.. elle envoya une lettre, espérant qu'elle arriverait à cueillir la baronne de Malpertuis sur la route.

Citation :

Dame Elissa,

J'ai appris a vous connaitre à Carcassonne et à vous apprecier. Je vous souhaite un bon voyage et un bon repos chez vous. Donnez-donc de vos nouvelles de temps en temps.

Au revoir
Zagelle

Elissa a écrit:
A l'étape, Elissa avait reçu la visite d'un coursier qui lui avait remis une enveloppe dans laquelle elle trouva une lettre de la dame Zagelle. En la lisant, elle comprit mieux encore ce qu'elle avait laissé à Carcassonne : un morceau de sa vie. Son retour ne serait jamais assez tôt au regard de l'amour qu'elle portait à la cité et à ses habitants...

Un peu plus tard, Gros Guillaume arriva, en tête du convoi des meubles et malles. Il bondit à bas de son siège et s'inclina prestement devant la baronne :


-"M'dame, il est arrivé quelque chose pour vous après vot' départ."

Elissa, intriguée, lui demanda de poursuivre. Pour toute réponse, il retourna vers sa charrette et prit à côté de l'assise un petit coffret. En le tendant à Elissa, il guetta chez elle une quelconque réaction de surprise : il ne fut pas en reste.
Emue déjà en saisissant le coffret, elle le fut davantage encore en en découvrant le contenu. Ses doigts fins caressèrent le bois peint de la médaille... Et des larmes roulèrent sur ses joues de velours. Son regard se tourna vers la route qui l'avait menée jusqu'ici. Y faisant quelques pas, elle tendit la main dans cette direction, pour y voler un morceau de brume.

Pourquoi partir ?
Une voie d'enfant la ramena à la réalité...Reginhart pleurait dans les bras d'Henriette. Elle s'approcha de lui et lui caressa la tête en murmurant :


-"Tout va bien... Mon cher enfant... Reprenons la route."

Elle s'engouffra dans le carosse, et il repartit vers le nord...

San Vere a écrit:
Tout à son travail pour la Mairie San Vere avait malheureusement négligé beaucoup d'autres choses. L'une d'elle plus particulièrement lui laissait un goüt amer et le peinait fort.

Mais il se résolu à rédiger une missive pour celle qui l'avait accueuillie et aider dès son arrivée et qui maintenant était partie pour rejoindre son mari et réunir sa famille.


San Vere a écrit:
Signora Elissa,

La nouvel dé votré départ a été pour moi d'oun grand dol. Jé comprends bien qué vous déviez rentrer en vos terres et vous consacrer au mieux à l'édoucation des vos enfants et à la gestion dé votré domaine.

Mais sachez qué vous laissez carcassonne orphéline dé celle qui a guidé ses prémiers pas et, j'ose dire, qui loui a donner oune ame. Notré ville est comme vous aimiez à lé dire lé Joyau dou Languédoc et vous y êtes pour beaucoup.

Sachez aussi qué votré départ est aussi pour moi oune déchiroure et oune douleur bien vive. Vous avez été pour moi oun mentor et oune inspiratricé dans bien des moments et vous avez mon plous grand respect et ma très grandé gratitoude. Vous mé manquérez commé mé manqueront les discoussions au coin dou feu vostre Hostel, les joustes poubliques au sein dou PARS et les complicités dou Carnavalé.

Mais partez le coeur léger, soyez fière dé cé qué vous avez accompli et dé l'amitié sincère qué les caracossonnais vous portent. D'autrés défis vous attendent mainténant, consacrez vous y tout à plein et révénez nous vite.

Qué la route vous soit agréablé, prénez soin dé vos enfants et dé votré époux.

Tous mes voeux dé bonheur vous accompagnent.

Votre affectionné serviteur,

Lorenzaccio

San Vere aurait voulu en dire plus être, être plus éloquent, plus réconfortant... Mais il savait bien que les mots dans certains cas ne peuvent suffire. Il cacheta le pli et le remis à son petit vas-à-dire qui disparu en un instant comme il faisait toujours.


Dernière édition par le Sam 16 Sep 2006, 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malpertuisoseetrit.darkbb.com
Elissa
Feue la Comtesse
avatar

Cantidad de envíos : 242
Fecha de inscripción : 14/09/2005

MessageSujet: Re: [Archive RP] La baronne de Malpertuis partit matin   Dim 21 Mai 2006, 01:27

Poèmes pour le Concours de poèmes de Carcassonne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malpertuisoseetrit.darkbb.com
 
[Archive RP] La baronne de Malpertuis partit matin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bonjour [pv Petit Matin]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?
» Yosei, l'étoile du matin
» Matin de printemps...
» Fatal Bazooka - Ce matin va etre une pure soirée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famille de Volpilhat - Familia de Volpilhat :: Fiefs des Volpilhat - Feudos de los de Volpilhat :: L'Hostel des Malpertuis :: Dans l'Hostel :: La bibliothèque-
Sauter vers: