AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Visite à l'Hostel des Malpertuis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marguerite
Maîtresse de maison
avatar

Cantidad de envíos : 645
Fecha de inscripción : 09/09/2006

MessageSujet: [RP] Visite à l'Hostel des Malpertuis   Dim 29 Oct 2006, 15:23

dratus a écrit:
Dratus n’était pas venue au baptême de son ami Eleïm, elle n’avait pas oublié, au contraire, mais les heures qu’elle avait passé à travailler durant la journée ont eu raison de sa volonté.

Elle s’était endormie sur sa pile de manuscrits au moment de se rendre à l’Eglise. Ce n’est qu’au réveil ce matin qu’elle a réalisé l’ampleur des dégâts.


Décidément le temps des vacances insouciantes s’est envolé avec les derniers sursauts de l’été, se dit-elle.
Elle se revoit un instant avec ses compagnons de voyages profitant de ces après-midis à marcher sur le bord des chemins.

En ce début d’après-midi gris et brumeux, elle se décide enfin à sortir de la mairie, l’air frais la saisi lui faisant resserrer sur elle son châle décidément devenu trop fin pour la saison.
Elle passe dans sa boulangerie sortir les pains et les brioches de la première fournée du matin, attrape son panier, y dépose quelques brioches et beignets encore fumants et décide d’aller présenter ses excuses à celui qu’elle a lâchement abandonné hier.

L’air est chargé de l’odeur de l’automne, les feuilles ocres jonchent le sol, elles absorbent le bruit des chaussures et donnent une atmosphère plus sinistre encore à la rue déserte.


L’Hostel des Malpertuis impose sa grosse façade rendue sinistre par la grisaille des nuages, une fumée blanchâtre s’échappe des cheminées. Elle s’engage dans l’allée soigneusement ratissée par le jardinier.
Elle n’aime pas ce contraste, le tapis discret et moelleux de feuille laisse place à des bruits sec, lui rappelant le sombre bruit du glas.
Ses pas résonnent dans la court, elle se sent un peu perdue et seule.

Une fois arrivée devant la porte, elle hésite longuement.
Va-t-il lui en vouloir de ne pas être venue, comprendra-t-il qu’elle regrette amèrement ?

Prenant son courage à deux main, elle avance sa main près de la porte, attrape l’anneau et frappe trois grands sur la porte…Elle entend les coups résonner puis s’installe un silence de mort… elle attend
Eleïm a écrit:
Eléïm était tellement pressé par le temps qu'il n'entendit mesme pas les coups de Dame Dratus portés à la porte.
Il sortit de l'Hostel en toute haste et manqua de faire tomber Dame Dratus dans sa précipitation.

-"Dratus!"
dratus a écrit:
Voyant la porte s'ouvrir elle essaye d'afficher un franc sourire.
Eleïm en personne vient lui même lui ouvrir la porte.
Elle ne comprend pas tout de suite qu'il n'a pas entendu frapper et qu'il ne l'a pas encore vue.

Quand il relève les yeux et prononce son prénon, elle le reconnait à peine.
La fatigue et la tristesse marquent son jeune visage.

Elle reste là sous le choc, se sentant d'autant plus coupable d'avoir fait remarquer son absence lors de son baptême.

Elle lui dit d'une voix chevrotante.


Bonjour Eleïm,
Je passais prendre de tes nouvelles.
Aymerssende a écrit:
Les traits tirés et les yeux toujours fixés sur le sol, Aymerssende s'avançait à travers les veneles en direction de l'hostel de Malpertuis. Elle devait parler à Eleïm; elle avait alenti cet instant le plus possible, mais elle ne pouvait plus continuer à se terrer dans sa chaumière.

Alors qu'Aymie arrivait en vue de l'huis de l'hostel, elle aperçut Eleïm et Dratus converser devant la porte. Elle ne sut si elle devait s'avancer, mais il était déjà trop tard, de l'endroit où Eleïm était placé, il n'avait pu manquer de la voir.
En approchant, elle fut surprise de le voir habillé comme s'il partait en voyage.

Elle se tint un peu en arrière, et attendit que Dratus ait fini de parler pour s'annoncer.
zagelle a écrit:
Zagelle se rendit à l'hostel des Malpertuis... Là ou avait vécu son amie Elissa...

Elle avait emmené avec elle une petite médaille, tenue serrée dans sa main... La rumeur de la mort d'Elissa était venue jusqu'à elle, avant d'etre officiellement confirmée...

Ne sachant à qui en parler, se recueillir pour l'âme de la comtesse, ... Elle avait décidé de déposer la médaille de citoyenne d'honneur de Carcassonne d'Elissa, retrouvée récemment dans un bureau de la mairie, devant l'hostel ou Elle avait vécue...
Voyant Eleim tres occupé avec Dratus et Aymie, Zagelle leur fit un petit signe de la main. Elle s'approcha du mur, et, proche de la porte, elle déposa au sol contre les pierres le tout petit objet, avec une fleur, une seule, avant de partir prier à l'église.

Eleïm a écrit:
Eléïm regarda Dame Dratus sans sourire, il était quelque peu en colère contre elle...

-"Bonjour Dratus, merci de venir savoir si je vais bien... mais là je suis désolé mais je ne vais pas pouvoir te faire entrer j'étais sur le point de partir pour Béziers où Marguerite et Elissa m'attendent !

Eléïm vit Dame Aymerssende s'approcher également de l'Hostel. Mais pourquoi aucune d'elles n'était venue hier et venaient ce matin alors qu'il devait partir?

-"A moins que... tu n'acceptes de m'accompagner..."

Apercevant de loin Dame Zagelle qui lui fait un petit signe, il lui répond d'un geste de la main en attendant la réponse de Dratus.
dratus a écrit:
Dratus est glacée d'effroi par le regard que lui envoie Eleïm, au point que, sans s'en rendre compte elle laisse tomber son panier.

Les beignets encore fumants s'en échapent.

Elle écoute avec calme ce qu'il lui dit, sa voix lui semble dure et étrangère.

Elle remarque qu'il regarde derrière elle, elle se retourne, voit Aymie, et lui fait un léger sourire.
Puis faisant face à Eleïm


D'accord je t'accompagne, comme ça puisque tu n'as pas le temps de m'écouter, je te donnerai les raisons de ma venue sur le chemin.
Eleïm a écrit:
-"Alors c'est entendu, je te fais préparer immédiatement un cheval."

Eléïm souria à Dame Dratus sans remarquer sa gêne, il avait beaucoup de choses à penser et devait partir le plus vite possible. Il était heureux de pouvoir passer quelque moment avec son amie dans ce difficile moment. Il se dirigea ensuite vers Dame Aymerssende et la salua, une boule dans la gorge.
Aymerssende a écrit:
Aymie sursauta en entendant la voix d'Eleïm, elle dut lever les yeux vers lui pour être sûr qu'elle sortait bien de sa gorge...
L'expression de son visage lui fit peur, cette gravité et cette colère dans ses yeux... Et, c'était peut-être du à ses traits tirés, mais elle eut l'impression qu'il avait changé.

En l'entendant parler d'Elissa, elle comprit où il partait. Elle s'avança comme pour lui signifier qu'elle voulait le suivre.
Mais elle ne put formuler ce désir, et resta figée, sans voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Maîtresse de maison
avatar

Cantidad de envíos : 645
Fecha de inscripción : 09/09/2006

MessageSujet: Re: [RP] Visite à l'Hostel des Malpertuis   Dim 29 Oct 2006, 15:25

dratus a écrit:
En entendant parler de cheval, elle réalise qu'elle n'a jamais voyagé de la sorte.
Blêmissant de peur elle préfère ne rien dire pour ne pas ajouter à Eleïm une charge de tracas supplémentaire.

Une fois qu'il a terminé avec Aymie elle s'approche de lui.


Je ne peux partir sans laisser à Gurgald un mot, il serait mort d'inquiètude.
Pendant que tu termiens de préparer les chevaux je cours prendre mes vêtements de voyage et laisser un mot.
J'espère que tu auras la patience de m'attendre.



Elle file sans même avoir entendu la réponse
Eleïm a écrit:
Eléïm vit Aymerssende s'avancer, face à son mutisme, il resta coi et cria à Dratus un "d'accord" qu'elle sembla ne pas entendre : elle était déjà partie.
Aymerssende a écrit:
Restée seule avec Eleïm, Aymie se sentit plus encline à lui exposer tout ce qu'elle avait sur le coeur. Elle avait eu le temps de se préparer et avait répéter ses phrases dans sa tête.

Elle parla longuement, sans s'arrêter de peur de ne pouvoir reprendre. Pendant tout ce temps, les doigts de sa main gauche ne cessèrent de s'entortiller dans les plis de sa robe. Pourtant Aymie sentit que le plus dur avait été de prendre la parole, une fois lancée, les mots venaient aisément.

Une fois son discours terminé, elle baissa les yeux comme pour en faire tomber l'eau qui s'y accumulait puis, sans attendre de réponse, elle releva de nouveau la tête un petit sourire sur les lèvres
dratus a écrit:
Dratus reparaît devant les grilles, sur le chemin qui la menait à l'hostel elle a fait une rencontre.
Une discussion âpre et violente verbalement l'a complètement épuisée.

Elle sent poindre en elle le dégoût de la vie, l'envie de quitter ce monde de brute.

Essuyant d'un revers de manche les dernières larmes perlant au coin de ses yeux, elle préfère garder pour elle la source de son malaise et veut offrir au jeune homme le peu de force qu'il lui reste pour l'aider à surmonter son chagrin.

Enfouie au plus profond de son coeur, elle sent cette tristesse la consumer à petit feu.

Elle s'approche d'Eleïm, il a la mine un peu moins sombre. Peut-être que la présence de ses amies le réconforte un peu.

Elle parvient à lui sourire et dit


Voilà si tu veux je suis prête.
Aymerssende a écrit:
Après avoir jeté un dernier coup d'oeil à Eleïm, Aymie passa devant Dratus sans s'arrêter, supposant que son amie comprendrait son mutisme en la voyant revenir...

Elle rejoignit sa demeure d'un pas rapide, et en ressortit quelques minutes après avec un petit baluchon. Aymie fit un petit détour chez sa voisine pour lui recommander ses chats et son champ.

Lorsqu'elle revint à l'hostel, les chevaux étaient harnachés, prêts à partir.
En retrouvant Dratus, Aymie ne put s'empêcher de sourire devant son air étonné


Alors, ma chère. Tu pensais que j'allais vous laisser partir seuls ?
Non, je ne peux laisser là-bas le corps de ma chère marraine et puis vous aurez besoin d'une escorte et d'une amie...
Eleïm a écrit:
Eléïm était malgré tout, malgré ce noir jour qui commençait, bien heureux d'avoir avec lui deux amies pour le soutenir.

Il avait fait préparer chevaux, le sien, sur lequel il chevaucherait, avec Dratus en croupe et un autre de ses meilleures montures pour Dame Aymerssende.

On installa les baluchons sur les bêtes et on partit.

En passant devant les murs de la propriété, Eléïm saisit le médaillon que Dame Zagelle avait déposé et le mit à son cou afin de porter fièrement la mémoire de son amie Elissa.

Il pria également Dame Dratus de saisir la fleur.
dratus a écrit:
Dratus prend la fleur que Eleïm lui désigne.

Au moment où il passe près d'elle, sa main retient don bras.


Merci de me prendre avec toi sur la croupe de ton cheval, je n'osais t'avouer que je ne sais pas en faire.

Il l'aide à s'installer derrière lui, les premiers moments son difficiles alors elle s'agrippe de toutes ses forces à son ami de peur de tomber.

Petit à petit l'odeur du vent d'automne et la sensation de vitesse la grise un peu elle se laisse aller aux mouvement de l'animal et prend confiance en son cavalier.
Aymerssende a écrit:
Tout en montant sur son cheval, Aymie songea que le voyage qui s'annonçait serait douloureux. Elle trouva du réconfort en sentant son cheval vibrer sous elle.
Elle suivit Eleïm a travers les ruelles de Carcassonne, puis ils arrivèrent aux porte de la ville.
Lorsqu'ils atteignirent la campagne environnante, aucun d'entre eux n'avait encore dit un seul mot.
Ce fut Aymie qui brisa ce silence qui lui pesait :


Ce cheval a fière allure Eleïm, je vous remercie grandement de me permettre de le chevaucher.
Eleïm a écrit:
Dratus et Eléïm chevauchaient à vive allure aux côtés d'Aymerssende vers Béziers.

Son esprit bien préoccupé se libérait parfois lorsqu'il se retournait vers l'une des deux femmes qui l'accompagnaient.

Il avait haste de retrouver Elissa et Marguerite.

Eléïm répondit à la bonne cavalière qui l'accompagnait dans ce voyage :

-"Vous le valez bien ma chère marraine, pour vous remercier de votre gentillesse, il vous fallait bien une de mes meilleures montures !"

Il lui sourit.
dratus a écrit:
Dratus en chemin se souvient qu'elle n'a toujours pas expliqué à Eleïm le pourquoi de sa viste.

Elle se rapproche de sopn oreille et lui dit



En fait je venais pour me faire pardonner de ne pas avoir pu assister à ton baptême.
Même si mes pensées étaient pour toi, je n'ai pu me libérer.


Comme pour accompagner ses gestes à ses paroles, elle ressert l'étreinte de ses bras autour de la taille du jeune homme...

Domage, j'avais apporté de bonnes brioches encore chaudes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[RP] Visite à l'Hostel des Malpertuis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia
» le forum de claude ! une visite s'impose les ami(e)s! merci

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famille de Volpilhat - Familia de Volpilhat :: Fiefs des Volpilhat - Feudos de los de Volpilhat :: L'Hostel des Malpertuis :: Dans l'Hostel :: La bibliothèque-
Sauter vers: