AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Archive RP] Le legs d'Almade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eléïm
Gardien des clefs de l'Hoste
avatar

Cantidad de envíos : 278
Fecha de inscripción : 08/09/2006

MessageSujet: [Archive RP] Le legs d'Almade   Lun 09 Oct 2006, 12:07

Posté le: 14:40 Dim 08 Oct 2006

Eléïm

Eléïm avait laissé l'Abbaye derrière lui et avait galopé jusqu'à Montpellier. Là-bas il règla quelques affaires à la chancellerie, passa dans ses différents bureaux et ce fut dans celui de Bretagne (duché qu'Elissa connaissait bien) qu'il ouvrit la lettre de la Comtesse, dès la nuit tombée.
Il la parcourut des yeux, lisant vite mais appréciant chaque mot et chaque virgule.

Des larmes lui montèrent aux yeux. Elissa lui avouait ne jamais avoir pu terminer sa lettre à cause de la douleur des contractions.
Elle souhaitait au jeune homme une vie future des plus heureuses, et le priait de veiller sur Marguerite et de devenir son précepteur.
Eléïm avait l'habitude de lire entre les lignes -la femme lui avait tant exprimé sans rien dire clairement dans ses autres missives- : Elissa lui annonçait sa mort.

Les larmes redoublèrent et coulèrent, lourdes, sur ses joues. Elle n'était certainement plus à cette heure.
Une grimace de douleur se dessina sur le jeune et imberbe visage.
Il ouvrit la bouche pour crier, força sa voix pour que sorte la souffrance mais rien.

Tout restait en son coeur, en son corps tout demeurait.

Il comprenait pourquoi elle l'avait défendu de l'ouvrir avant la nuit.
Le soleil était couché, Eléïm eut froid, il n'avait plus envie de bouger. Il descendit de son cheval et ce fut presque une chute. Genoux à terre, il demeura longtemps, essayant de se rappeler tous les moments passés avec son amie.

Il l'aimait toujours tant et il n'allait plus adorer un souvenir, une âme qui n'était plus de ce monde et que Dieu accueillerait sûrement en Son Paradis.

Il pensa:

La Sainte me regarde certainement de là où elle est.

Il leva les yeux vers le ciel, regarda les étoiles scintiller. Elissa leur avait certainement donné ce nouvel éclat.

Il voulut rester là toute la nuit, toute la vie. Plus rien n'importait.
Plus rien... sauf les dernières volontés de celle qu'il aime: il se remit en route.

Plusieurs jours après, il arriva à Carcassonne, où il s'arrêta et passa quelque temps en taverne afin de se restaurer, pour à nouveau remonter son cheval et repartir vers Bram.

Il portait l'épée d'Elissa, Almade, à sa fille Marguerite pour symboliser la transmission de la Baronnie de Bram.

Il passa par le Sud de Bram où se trouvait Villesiscle. Il découvrait le village dans lequel il n'avait jamais posé pied et qu'il allait estre amené à connaistre davantage: son centre se trouvait en haut d'une petite colline où se dressait une petite église.

Il ne prit pas le temps de s'y arrêter car il devait vite rejoindre la Damoiselle Marguerite.

Il se remit donc en route vers le Nord et arriva devant la porte de la future baronne.

Il frappa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléïm
Gardien des clefs de l'Hoste
avatar

Cantidad de envíos : 278
Fecha de inscripción : 08/09/2006

MessageSujet: Re: [Archive RP] Le legs d'Almade   Lun 09 Oct 2006, 12:08

Posté le: 14:59 Dim 08 Oct 2006

Margot

Ce fut comme à l'ordinaire Henriette qui ouvrit, après quelques minutes. Reconnaissant le jeune homme, elle le laissa entrer sans poser de questions.

-"Je vais chercher Mademoiselle."

Elle laissa Eléïm dans le hall de l'imposant hostel particulier et traîna ses vieilles années jusqu'à l'étage, où la demoiselle Marguerite s'exerçait à jouer de la harpe. Les notes étaient parfois dissonantes, car cela ne faisait que quelques semaines qu'elle s'était lancée dans l'apprentissage de la musique. Elle persévérait avec application, décidée à maîtriser cet art.

-"Le sire Eléïm est arrivé, Mademoiselle."

Margot cessa la danse de ses doigts sur la trop grande harpe et suivit dignement sa gouvernante. Elle commençait à s'habituer aux visites du jeune homme, et songeait peu à peu qu'il était la seule personne sur laquelle elle pouvait s'appuyer à cette heure, ses parents étant loin, sa soeur étant trop jeune et son frère trop indifférent à elle.

Elle s'arrêta sur la marche en haut de l'escalier lorsqu'elle vit dans les bras du jeune homme l'épée de sa mère. Quelque chose n'était pas normal...

A pas lents et en silence, elle descendit les marches. Elle s'approcha du jeune homme et, bien que ne lui arrivant qu'à la taille, lui prit avec délicatesse l'épée des mains. Trop lourde pour la garder dans ses bras, elle fit reposer la pointe sur le sol. Puis, levant les yeux vers Eléïm, elle demanda :


-"Que signifie ceci ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléïm
Gardien des clefs de l'Hoste
avatar

Cantidad de envíos : 278
Fecha de inscripción : 08/09/2006

MessageSujet: Re: [Archive RP] Le legs d'Almade   Lun 09 Oct 2006, 12:09

Posté le: 16:20 Dim 08 Oct 2006

Eléïm

Lorsqu'on lui ouvrit la porte, Eléïm vit le même visage usé que d'habitude. Il entra dans la grande bâtisse... quelques notes de harpes malhabiles y résonnaient.

Puis il patienta le temps que la gouvernante aille prévenir la jeune fille, il entendit des voix, la musique cessa, et Marguerite se présenta en haut des degrés.

Elle descendit et les marches et saisit Almade.


-"Comme vous le savez vous tenez en vos mains Almade, l'épée de votre mère. Elle vous cède la Baronnie de Bram, mais tenez...

Eléïm sortit la lettre et la tendit à Marguerite.


- Elle m'a prié de vous donner à lire ceci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléïm
Gardien des clefs de l'Hoste
avatar

Cantidad de envíos : 278
Fecha de inscripción : 08/09/2006

MessageSujet: Re: [Archive RP] Le legs d'Almade   Lun 09 Oct 2006, 12:10

Posté le: 16:48 Dim 08 Oct 2006

Margot

Marguerite dit d'une voix lente :

-"La transmission n'aurait dû être effective qu'à sa mort..."

Elle saisit la lettre, et ce qu'elle vit en premier fut le Post-Scriptum griffonné sur l'enveloppe :

Elissa a écrit:

L'anoblissement a eu lieu dans les jardins de l'Abbaye, finalement. Tu n'auras qu'à contacter la Hérauderie Royale pour régler les formalités.
Je t'aime, ma chérie.

Elle ne comprenait pas bien. Aussi se hâta-t-elle de décacheter l'enveloppe, afin de lire dans son intégralité la lettre...

Elissa a écrit:
Ma toute petite, mon trésor,

Avec cette épée, tu deviens baronne de Bram. Je n'ai que trop peu pu découvrir et apprécier cette ville qui fut mienne et sa campagne... Puisses-tu être une grande dame.
Je sais que tu as moins d'affection que moi pour le sire Eléïm. Néanmoins, je te prie de lui accorder la seigneurie de Villesiscle, qui dépend de Bram, pour tout ce qu'il a fait pour moi, que tu sais. J'ai confiance en toi.

Il faudra d'ici quelques années que tu te maries. J'espère que ton père acceptera pour toi un bon parti. Quand il reviendra, embrasse-le pour moi. Il aura reçu une lettre, il saura tout autant que toi.

Et si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie,
Et, sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre d'un seul coup le gain de cent parties,
Sans un geste et sans un soupir,
Si tu peux être amante sans être folle d'amour,
Si tu peux être forte sans cesser d'être tendre,
et, te sentant haïe, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre;

Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter les sots,
Et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles,
Sans mentir toi-même d'un mot,
Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
Et si tu peux aimer tous tes amis en frères,
Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi;

Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructrice,
Rêver, sans laisser ton rêve être ton maître
Penser, sans n'être qu'une passive lectrice,
Si tu peux être dure sans jamais être en rage,
Si tu peux être courageuse et jamais imprudente,
Si tu peux incarner le bien, si tu sais être sage,
Sans être morale ni pédante;

Si tu peux rencontrer triomphe après défaite
Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand toutes les autres la perdront,
Alors, les reines, les déesses, la chance et la victoire,
s’inclineront devant toi comme une frêle brindille,
Et, ce qui vaut bien mieux que les reines et la gloire,
Tu seras une femme, ma fille. *



Qu'Aristote guide tes pas comme il a guidé les miens.

Je t'aime,

Ta mère, Elissa de Volpilhat.


Les larmes roulaient sur ses joues. L'épée quitta ses mains et alla tinter sur le sol dallé. Aristote avait-il guidé les pas de sa mère ? Aristote... Marguerite fit un signe de croix, puis serra ses doigts dans sa main pour ne pas céder à la folie. Elle inspira fortement, puis dit, toujours pleurant :

-"Quand l'avez-vous vue pour la dernière fois ? Que vous a-t-elle dit, que savez-vous ?"

Et après un instant de silence, elle ajouta en tremblant :

-"Veuillez me conduire à Saint-Felix de Montceau, messire le seigneur de Villesiscle."

*[HRP : Adapté d'un texte de Rudyard Kipling]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléïm
Gardien des clefs de l'Hoste
avatar

Cantidad de envíos : 278
Fecha de inscripción : 08/09/2006

MessageSujet: Re: [Archive RP] Le legs d'Almade   Lun 09 Oct 2006, 12:11

Posté le: 18:16 Dim 08 Oct 2006

Eléïm

Eléïm regardait la jeune fille avec tristesse.

-"Je l'ai vue pour la dernière fois il y a deux jours, vendredi après-midi. Elle ne m'a que peu parlé, le temps que je l'ai vue a tout été occupé par la cérémonie d'annoblissement improvisée... Avant que je parte elle m'a juste dit qu'elle partait en promenade avec Dame Eledwhen, son amie."

Eléïm approuva d'un signe de tête la sollicitation de la jeune fille et s'adressa à la gouvernante qui s'apprêtait à descendre :

-Veuillez péparer les affaires de Damoiselle la baronne, et vous assurer que mon cheval reçoive eau et nourriture, nous repartons instamment."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléïm
Gardien des clefs de l'Hoste
avatar

Cantidad de envíos : 278
Fecha de inscripción : 08/09/2006

MessageSujet: Re: [Archive RP] Le legs d'Almade   Lun 09 Oct 2006, 12:12

Posté le: 19:15 Dim 08 Oct 2006

Henriette, gouvernante de Margot.


Henriette s'inclina et s'exécuta. Le quart d'une heure passa, et la vieille dame commandait l'une des camérières, sentant peser sur elle l'impatience des deux nobles auxquels elle obéissait - et elle les comprenait.

Tout fut bientôt prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléïm
Gardien des clefs de l'Hoste
avatar

Cantidad de envíos : 278
Fecha de inscripción : 08/09/2006

MessageSujet: Re: [Archive RP] Le legs d'Almade   Lun 09 Oct 2006, 12:13

Posté le: 19:39 Dim 08 Oct 2006

Margot

Malgré tous ses efforts, Marguerite ne parvenait pas à retenir les larmes qui coulaient silencieusementsur ses joues.

Un serviteur arriva devant l'Hostel avec un cheval. On bâta l'animal avec les affaires de la demoiselle, puis celle-ci monta pour la deuxième fois de sa vie en croupe derrière Eléïm. L'équipage partit alors en direction de l'est.

La petite fille posa sa tête contre le dos de son vassal, et se laissa aller au sommeil, le seul état qui lui fît oublier sa tristesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Archive RP] Le legs d'Almade   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Archive RP] Le legs d'Almade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UN archive captures horrors and heroism of Haitian quake
» Archive ranking
» [Archive 2009] [Non officielle] Provins
» Messages de soutien
» profil des figurines pour SDA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famille de Volpilhat - Familia de Volpilhat :: Fiefs des Volpilhat - Feudos de los de Volpilhat :: L'Hostel des Malpertuis :: Dans l'Hostel :: La bibliothèque-
Sauter vers: