AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [HRP] Adieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marguerite
Maîtresse de maison
avatar

Cantidad de envíos : 645
Fecha de inscripción : 09/09/2006

MessageSujet: [HRP] Adieux   Dim 01 Oct 2006, 13:04

Elissa a écrit:
Adieu à vous tous joueurs. C'était une très belle pièce que j'ai jouée avec vous, je ne regrette rien. Bonne continuation, dans le jeu et dans la vie.

N./Elissa

Le onze d'aout de l'an de grâce deux mil six.

Je me perds un peu dans Gigean. J'entrevois parfois, entre les bâtisses, comme un bloc lithique à flanc de colline, et mon coeur bat déjà plus vite de savoir qu'elle est là, à portée de main. Tendant les doigts, je pourrais la toucher ! Je sais que c'est là, mais je cherche la route, je m'égare. Finalement, tout contre un mur sali par les ans, à l'angle de la rue principale et d'une ruelle de traverse, une pancarte vert sapin indique "Abbaye de Saint-Felix de Montceau". À ce nom, encore une fois, je me questionne : est-ce le Saint-Felix de la barronie du sire de Sìarr ? Je n'aurai que plus tard le temps de me renseigner. En attendant, une seule chose est sûre : adossée au massif calcaire de la Gardiole, elle m'attend.
J'ai insisté pour y faire venir mes compagnons, mais une fois à ses pieds, je n'ai rien moins à l'esprit que leur présence et le temps.
Elle dresse ses murs bien haut, gris, presque à égale distance entre le noir et le blanc, au milieu des pins, des chênes-liège et des oliviers, surveillant plus bas les quelques parcelles de vigne déséchée par les ans. De là, on domine Gigean et toute la plaine. Non loin, les vestiges de la lande brûlée par l'un de ces feux de forêts, contre lequel je me plais à croire que pompiers et bénévoles se sont unis pour sauver l'abbaye, trop proche pour être épargnée si les flammes gagnaient la lutte. Mon esprit déjà s'égare à croire que tous sont aussi fous que moi... Au sud-ouest, à demi cachée par une avancée du massif, la pointe de l'étang de Thau brille sous le soleil, faisant ressortir le quadrillage régulier des parcs à huîtres.
Toutefois, nul astre n'a béni ce jour l'abbaye de ses rayons : seuls les nuages et le vent y ont élu domicile. Elle semble hantée, dans cette pâle lumière. Les spectres de son ancienne vie pourraient resurgir, je ne croirais pas mes yeux abusés. Déjà, mon esprit les imagine, qu'ils soient vrais ne m'enchanterait que davantage. Là où jadis l'on admirait certainement des vitraux ne se trouvent que des courants d'air. Nul toit pour cette chapelle, seule la pierre a passé le temps, et c'est comme par miracle que les arcs gothiques tiennent encore alors qu'à côté, il ne reste des dépendances que les fondations, perdues dans le sol poussiéreux. Voilà bientôt cinq siècles qu'elle est abandonnée. Pourtant, Dieu qu'elle est belle ! Le lieu est calme, elle s'impose, gardienne silencieuse du pays auquel elle s'adosse.

Tandis que j'admire le paysage, le temps me rattrape de manière fort désagréable, alors qu'Elle commençait déjà à se substituer à moi : la zone industrielle de Gigean heurte le panorama sombre de la plaine par des bâtiments affreux aux couleurs claires, vives même parfois. L'ouïe me revient. L'autoroute, dite "La Languedocienne", fait une balafre sur la terre, qui souffre de cette vitesse, de ce bruit, ce ronronnement incessant, là, en bas. Personne ne prend le temps de regarder la beauté du pays qu'il traverse, et de mon promontoire, je m'applique à le déshabiller de toute cette modernité, je tâche de panser ses plaies pour qu'il m'apparaisse tel qu'il l'était. Avoir pour seuls compagnons le chant des cigales et, régulièrement, le son de la cloche invitant à complies. Je l'imagine résonner contre la colline, s'envoler haut, si haut !

Dans le jardin où je suis, c'est comme si, même morte, l'abbaye luttait pour reprendre la vie qu'elle a laissée, il y a tant d'années. Le jardin de simples est une merveille ; où sont les moniales qui l'entretiennent ? Tant d'odeurs se mêlent que je serais bien en peine de nommer. Thym, romarin, camomille, estragon... Je repense à Elle. Elle aurait pu le voir, tel qu'il l'est à présent. Un jardin potager, que je ne trouve pas, un jardin de senteurs, veillé par la Sainte Vierge, un verger cimatière, où je me plais à croire qu'Elle aurait pu et pourrait reposer. Sur le chemin, des messages lancées m'interpellent, me touchent, et des bancs pour cesser un instant de m'affairer et pour réfléchir au monde. Moi, je pense à Elle, et plus que jamais lorsque je lis ceci :

"Arrête toi un peu. Repose toi.
Pense à toi et tu seras le Maître de ta vie.
Ne cours pas après elle, mais profite du jour présent !"

Carpe Diem. Je croyais que profiter du jour présent, c'était avec Elle. Mais avec elle, je profite d'un jour passé. Je suis vidée. Je reparcours tout ce que j'ai déjà visité, une nouvelle idée en tête, et songe plus que jamais à retenir le moindre détail des lieux. Quelle meilleur façon pour La faire finir que nous rejoindre en cet endroit, et fusionner ? Dans le verger cimatière, près d'une tombe que je décide de Lui attribuer, Saint Augustin parachève mon pèlerinage :

Ne pleure pas si tu m'aimes

"La mort n'est rien.
Je suis seulement de l'autre côté.
Je suis moi, tu es toi.
Ce que nous étions l'un pour l'autre, nous le serons toujours.
Donne-moi le nom que tu m'as toujours donné,
Parle-moi comme tu l'as toujours fait.
N'emploie pas un ton différent,
Ne prends pas un ton solennel ni triste.
Continue à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Prie, souris, pense à moi, prie pour moi.
Que mon nom soit prononcé à la maison comme il a toujours été :
Sans emphases d'aucune sorte, sans trace d'ombre.
La vie signifie toujours ce qu'elle a signifié.
Elle est ce qu'elle a toujours été : le fil n'est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de ta pensée ?
Simplement parce que je suis hors de ta vue ?
Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin !
Tu vois, tout est bien...
Ne pleure pas si tu m'aimes.
Si tu savais le don de Dieu et ce que c'est que le Ciel,
Si tu pouvais d'ici entendre le chant des Anges et me voir au milieu d'eux,
Si tu pouvais voir se dérouler sous tes yeux les horizons et les champs éternels, les nouveaux sentiers où je marche.
Si un instant tu pouvais contempler comme moi la Beauté devant laquelle toutes les beautés pâlissent ! ...
Quoi, tu m'as vu, tu m'as aimé dans le pays des ombres, et tu ne pourrais ni me revoir, ni m'aimer encore... Dans le Pays des Immuables réalités ?
Oh, crois-moi, quand la mort viendra briser tes liens comme elle a brisé ceux qui m'enchaînaient... Et quand un jour que Dieu connaît et qu'il a fixé... Ton Âme viendra dans le ciel où l'a précédée la mienne.
Ce jour-là tu recevras celui qui t'aimait et qui t'aime encore.
Tu retrouveras son coeur, tu en retrouveras les tendresses épurées.
Essuie tes larmes et ne pleure pas si tu m'aimes."

À présent, je pense aux consignes que j'ai laissées, à la lettre que Denys recevra sans que j'y puisse rien changer. Je pense à tout ce dont j'ai rêvé... Razès, qu'est-ce ? Ce que j'aurais voulu y construire s'étiole, quand je vois les monts de la Gardiole ! J'ai décidé qu'Elle partirait et se retirerait à l'abbaye de Saint-Felix de Montceau, du temps où elle avait encore un toit.
Elle aussi, les pieds sur cette même terre, regardera avec regret l'étang de Thau briller alors que les bourrasques feront danser ses cheveux de cuivre et la poussière. À la fois après et avant moi, Elle viendra aussi. Nous nous rejoignons ici, enfin, après un an et demi d'errance. Pourquoi pas Carcassonne ? Carcassonne est bouillante, fourmille de touristes : comment aurais-je pu y trouver ce repos, pour Elle ? Ce n'aurait été que le même théâtre pour deux pièces bien différentes, alors que mon pèlerinage de ce jour d'hui sera le même pour Elle. Je dois m'arrêter, me reposer et penser à moi. J'avais besoin de voir, enfin, le décor de la pièce que j'ai jouée sous son masque ; lorsque j'étais Elissa. Si aujourd'hui je suis Elle plus que jamais, c'est pour mieux la quitter, vivre enfin Ma vie et non la Sienne. Je La quitte, mais ce que nous étions l'une pour l'autre, nous le serons toujours.
Mon coeur se fend d'arrêter un tel spectacle. Je La jalouse, car alors que je quitte les lieux, que je vogue vers l'ouest et le couchant, Elle restera éternellement dans ce havre de paix.

-louisV a écrit:
je te connaissait pas mais aurevoir et peut étre une autre fois sur les royaumes 😉 ADIEUUUUUU

floei a écrit:
Merci, Dame Elissa : vous nous laissez de bien beaux adieux.
Et même sans vous pleurer, puisque tel est votre voeux, nous serons sans doute nombreux à vous regretter.

Quant à N., je ne me fais guere de souci pour elle : nul doute qu'elle est armée pour traverser la vie.
Bonne et belle route, Damoiselle ! Smile

Apolon a écrit:
Encore ne grande des RR qui s'en va, Carcassonne pleure à nouveaux un de ses enfants. Qu'Aristote veille sur vous.

mastre a écrit:
Au revoir.

Signé : le greffier idiot.

docfusion a écrit:
Oups désolé j'ai fais mon commentaire HRP sur l'autre sujet, je vais le couper et le mettre ici :

Très belle Abbaye pour ceux qui n'y sont jamais allés. bien qu'il n'en reste plus grand chose. Elle se situe au dessus de Gigean et offre une vue sur tous les villages environnant et le Mont Saint Clair (ça fait quand même super lontemps que j'y suis pas retourné).
Désolé pour le HRP mais c'est aussi pour feliciter Elissa sur la qualité de son RP et sur l'historicité de celui car à ma connaissance elle n'est pas de la région et l'Abbaye n'est pas très connue.
Encore une super joueuse qui va partir... Rolling Eyes
Tout ce que tu as écrit ici est très beau.

pastesue a écrit:
Toutes mes félicitations et tous mes remerciements chaleureux pour le temps que vous avez passé parmis nous et au service du Languedoc.
Sachez que vous serez regrettée par tous les languedociens.

En tout cas, bon vent et bonne continuation. Qu'Aristote veille sur vous !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Maîtresse de maison
avatar

Cantidad de envíos : 645
Fecha de inscripción : 09/09/2006

MessageSujet: Re: [HRP] Adieux   Dim 01 Oct 2006, 13:12

x11502 a écrit:
adieux et bonne continuation 😉

lancelote a écrit:
Hrp : Je ne me ferai pas mes adieu a Elissa, car elle ne le mérite pas :P

Par contre je dis au revoir, j'espère, à la joueuse, qui mérite d'etre saluée, pour le Rp qu'elle a dévelopé, pour la fraicheur qu'elle a aporté.

A toi je te dis merci de m'avoir fais passer d'excellent et d'éxecrable moment. De m'avoir fait vivre ces RR.

Auban Darrioumerle a écrit:
prends un efferalgan.

Je m'associe aux nombreux lecteurs qui n'ont pas fait l'effort de lire le pavé et a ceux qui l'ont lu mais n'ont rien compris, pour te souhaiter le meilleur dans tes etudes (pour le reste tu es deja suffisament gatée par la nature)

fais un dernier malaise

N'oublions pas les jeunes lecteurs, donc un petit jeu pour eux en ce moment poignant :

Elissa Arrow Depart

scarlette24 a écrit:
je te connais que depuis Mai , j'avais apprécié tes mots .... Je serais triste de ne plus te croiser .....
Adieux

Eliox a écrit:
Arf, c'est une grande amie que je perd là, j'avais commencé à vous connaître un peu mais tant pis.

A bientot...

Archimbaud a écrit:
A bientôt Elissa et merci pour tout.

lea10 a écrit:
Une colombe arriva chargée d'une missive. Léa fût fortement attristée par la nouvelle qu'elle venait d'apprendre. La grande Dame nous quittait; celle qui avait tant oeuvré pour sa patrie...

Elissa de Volpilhat,
Baronne de Malpertuis,
Baronne de Bram,
Chambellan du Languedoc,
Ex-Commissaire au Commerce du Languedoc,
Comtesse d'Urgel,
Ex-Héraut ès Généalogie,
Citoyenne d'honneur de Carcassonne,
Ex-Juge du Languedoc,
Ex-Secrétaire Général du Parti pour l'Action et la Réforme de la Société (PARS),
Ex-Porte-Parole du Languedoc,
Ex-Prévôt des Maréchaux du Languedoc,
Ex-porte-parole des artisans de Carcassonne,
Ex-maire de Carcassonne (deux mandats),
Ex-observatrice pour le Roy à la Cour d'Appel du Grand Duché Breton,
Ex-conseillère à la cueillette d'Aurillac,
Ex-ambassadrice pour le BA en Normandie et Provence,
Ex-conseillère au commerce d'Aurillac,
Ex-conseillère au maire d'Aurillac,
Rédactrice pour l'AAP (Nina),
Censeuse de Carcassonne,
Croix d'Honneur du Languedoc .

C'est une page qui se tourne, laissant derrière elle, un goût amer...Qu'Aristote veille sur vous...

[HRP] Un grand merci à la joueuse pour m'avoir apporté un peu de son expèrience. Bonne continuation dans tes études et bon vent!!!

Rekkared a écrit:
Rekkared fut très touché par cette décision apparemment sans appel et aurait voulu dire à cette noble dame :

« Dame Elissa, sachez que j'ai beaucoup apprécié ces moments partagés en votre noble compagnie (nouvel an 1454 au donjon de Saint-Félix, aventure du POEM, hérauderie de France). Je ne peux vous souhaiter qu'une agréable & paisible retraite en ce lieu idyllique qu'est l'abbaye de Saint-Félix de Montceau - entre Montpellier & Béziers - donc point celui de la baronnie de Saint-Félix près de Vinassan - entre Béziers & Narbonne. J'espère que cet adieu n'est qu'un au revoir.

Qu'Aristote veille sur vous ! »

Basilus a écrit:
A bientot Elissa, puisse la fortune t'être favorable.

lamis a écrit:
Nous perdons une grande dame du royaume, et je perd une amie. Je vous souhaite bonne route où que vous soyez. Puisse le soleil et le vent vous guidez vert de mont et foret oubliés ou dans un endroit enneigé.

Vous aurez rythmé nos vies à la hérauderie, mais sachez que vous ne serez jamais oublié.

zagelle a écrit:
au revoir, tout simplement...

eleusis a écrit:
Sylvestre.... le nom je te le garde au cas où un jour tu viendrais refaire avec Ayla et moi le trio infernal des généalogistes...

En attendant ça ne se fait pas de faire du chagrin aux gens comme ça mais quand même : que l'année qui vient te soit douce et profitable, j'espère que tu ne renoncera pas pour autant à TOUTES les IRL....

Ce n'est qu'un au revoir.... 😉

GeoKeR a écrit:
Bon courage pour la suite IRL...
Merci d'avoir donne autant a ce jeu...

Bon euh les discours poignants tout ca c'est pas mon truc : amuse toi en BL

Elissa a écrit:
Essayons de procéder avec méthode. Déjà, un grand merci à vous tous pour vos messages, je suis plus touchée qu'on ne pourrait le penser. Ensuite, plus particulièrement :

Docfusion a écrit:
Très belle Abbaye pour ceux qui n'y sont jamais allés. bien qu'il n'en reste plus grand chose. Elle se situe au dessus de Gigean et offre une vue sur tous les villages environnant et le Mont Saint Clair (ça fait quand même super lontemps que j'y suis pas retourné).
Désolé pour le HRP mais c'est aussi pour feliciter Elissa sur la qualité de son RP et sur l'historicité de celui car à ma connaissance elle n'est pas de la région et l'Abbaye n'est pas très connue.

Voici une photo de l'Abbaye telle que je l'ai vue (elle est classée à l'UNESCO) :

Et en effet, je ne suis ni d'origine languedocienne ni n'y réside, et le voyage que j'y ai fait m'a permis de préparer ce départ.

Lancelote a écrit:
Par contre je dis au revoir, j'espère, à la joueuse, qui mérite d'etre saluée, pour le Rp qu'elle a dévelopé, pour la fraicheur qu'elle a aporté.

A toi je te dis merci de m'avoir fais passer d'excellent et d'éxecrable moment. De m'avoir fait vivre ces RR.

Un RP n'est jamais tout rose, il en deviendrait trop fade. Tu étais peut-être destinée à jouer ma pire ennemie, mais ça a été la source de beaucoup de divertissement pour moi, et je remercie pour cela très chaleureusement la joueuse. Et comme promis y'a quelques semaines sur MSN, l'une des dernières rencontre de nos deux personnages...

Dame Lea10, cette liste n'est pas à jour... ^^ Mais c'est un bon condensé de toute la vie d'Elissa ou presque, ça fait toujours plaisir.

Eleusis a écrit:
Sylvestre.... le nom je te le garde au cas où un jour tu viendrais refaire avec Ayla et moi le trio infernal des généalogistes...

En attendant ça ne se fait pas de faire du chagrin aux gens comme ça mais quand même : que l'année qui vient te soit douce et profitable, j'espère que tu ne renoncera pas pour autant à TOUTES les IRL....

Oui, notre partage de la France tel un Yalta médiéval, j'en garde un souvenir ému. Et oui, il est possible qu'on me voit paraître à certaines IRL... Certains savent comment me contacter.

Il ne me reste plus qu'à ranger mes dés et ma fiche de perso, comme le dit si bien le Révélé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Maîtresse de maison
avatar

Cantidad de envíos : 645
Fecha de inscripción : 09/09/2006

MessageSujet: Re: [HRP] Adieux   Dim 01 Oct 2006, 13:17

tchiiiiiii a écrit:
Je ne t'ai vu que quelques fois lors d'un breve passage à Aurillac mais derrière cette imagine, à chaque fois que je voguais au grés du forum, car j'ai soif de savoir et en est passé beacoup de forum Wink.....
Bref derrière cette imagine j'y ai vu la joueuse qui nous as offert un rp des plus magnifique et une fin si belle.

Bon retour à la réalité et j'espère à une prochaine fois ou finalement tu feras un bref retour en arrière pour nous aigailler de ta précense.
Prend soin de toi

Ori a écrit:
Aujourd'hui je perds une amie, une collègue et un héraut qui m'a pris sous son aile en tant que poursuivant. Cela fait beaucoup en une seule personne. Elissa, puisse ton avenir être pavé de moments toujours plus agréables... Crying or Very sad

Arnomarie a écrit:
-"J'ai le coeur navré de ce départ, et je vous souhaite toutes les meilleures choses que la vie puisse apporter... Merci, chère Elissa, merci encore..."

trollfarceur a écrit:
Au revoir Elissa et bonne continuation

lea10 a écrit:
Voilà, Elissa, j'espère avoir mis la liste à jour cette fois^^

LeGueux a écrit:
Au revoir, dame Elissa.

Merci pour tous vos efforts pour le Languedoc.

Merci pour votre exemple dans la manière d'aborder ce jeu "médiéval", en éspérant qu'il ait servi à quelque chose, que quelques uns s'en inspirent.

Pour le reste, merci de démontrer à un languedocien qui, dès qu'il peut, fuit son habitat vers un arrière pays plus préservé que la montagnette en face n'est pas qu'un tas de cailloux entouré de 4 voies, d'autoroutes, de carrières, de zones industrielles, de lagunages déficients, de villages à l'urbanisation galopante et de prison.

Merci de cette ode qui montre que malgré son évolution qu'on peut encore trouver des trésors et havres de paix dans cette partie de la région.

Merci de cette ode qui montre que malgré son évolution qu'on peut encore aimer cette partie de la région.

Comme quoi, on peut habiter un coin, le connaitre assez bien (j'ai quand même cette prétention) et apprendre l'existence de trésors inconnus à deux pas (bon allez une dizaine de bornes) de chez soi.
Merci donc pour ça aussi, même si c'est moins important que les premiers points.

Porte toi bien dans la vrai vie.

a 6127 a écrit:
Je ne vous connait pas trés bien. De mon entrée au PARS qui ne date pas énormement. Mais je sait combien vous avez donné au Languedoc ainsi qu'au PARS. Le Languedoc perd son bras, le PARS perd un pied.

Esperons que ce n'est qu'un aurevoir et pas un adieu. Je direz donc Aurevoir, et à un jour prochain...esperons!

Denys a écrit:
Que dame Fortune veille sur tes pas.

yvanleguirec a écrit:
Même si on perd une grande joueuse, intelligente et cultivée, exemplaire dans son RP, il faut la féliciter pour ces moments passer a jouer ensemble et pour cela, un grand merci et une bonne chance dans tes études.

Jub a écrit:
Même si j'ai eu du mal à apprécier Dame Elissa, j'ai été finalement convaincu par ce qu'elle apportait (en bien et en moins bien).

Alors merci à toi Elissa pour avoir su tant apporter au rp des royaumes et de notre région. Merci à toi N. pour avoir su guider Elissa.

Je te souhaite une bonne continuation dans tes projets.
-Que la boulasse soit avec toi-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite
Maîtresse de maison
avatar

Cantidad de envíos : 645
Fecha de inscripción : 09/09/2006

MessageSujet: Re: [HRP] Adieux   Dim 01 Oct 2006, 13:21

birkut a écrit:
Sad Sad Sad
bonne route et peut être à bientôt!!

Legend of a écrit:
Bonne continuation

appolonia a écrit:
Une fin époustouflante pour un personnage époustouflant...
Merci pour tout Elissa, tu as accompagné mes premiers pas à Carcassonne et malgré mon trop long silence, je garderai toujours un souvenir ému de toi! On peut dire que j'aurai veillé tard pour venir à bout de tes énigmes infernales et je crois que jamais personne n'en inventera de plus belles!
Quel dommage de perdre une joueuse d'une telle finesse d'écriture...

Bonne chance pour la suite!

Deny a écrit:
Que dire ou qu'apporter de plus à ce qui déjà a été énoncé ? Rien si ce n'est un grand merci et un immense m.... pour la suite...
Salut à toi Dame Elissa !

Kephrem a écrit:
La page semble être tournée définitivement... bon vent à toi dans la direction qui est maintenant tienne.

Thoumassin a écrit:
Lise et moi t'souhaitons bonne route, même si j'vous avions jamais parlé.

Mais comme tout l'monde v'dit au r'voir, l'Thoumassin l'dit aussi.

A ton avenir, nom d'un canard moustachu ! Sort Lise, et boit un coup.

silec a écrit:
Bon vent Dame Elissa qu'il te porte ou tu desire accoster.
Et comme dis mon frere Deny un immense m.... pour la suite

lefauconnier a écrit:
Salut à toi Elissa. Bonne continuation dans ta "vraie" vie. Tous mes meilleurs voeux...

Wells a écrit:
Au revoir Dame Elissa...

chuna a écrit:
Nous nous sommes croisées peu de fois, mais vous m'avez enseigné quelques rudiments de "femme",et je vous en remercie Dame Elissa.
Je ne vous dit pas Adieu, car vous êtes encore parmi nous mais retirée.
Priez pour nous, et merci....


Au revoir.
Respectueusement
Damoiselle Chuna

lebrun a écrit:
Au revoir et bonne chance à toi.
Viens nous faire coucou .........parfois!!!!
Encore une grande RPiste qui s'en va.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [HRP] Adieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
[HRP] Adieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Adieux aux amis du vieux Tom
» Mort de Lotus... Adieux [PV pour le moment]
» [PV] Le temps des adieux {Leevo}
» Ce ne sont pas des adieux, juste de longs "au revoir".
» [Flashback] Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles. | Cletus & Allyria

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famille de Volpilhat - Familia de Volpilhat :: Fiefs des Volpilhat - Feudos de los de Volpilhat :: L'Hostel des Malpertuis :: Dans l'Hostel :: La bibliothèque-
Sauter vers: